Juste assez, Journal of Osteopathy Mai 1900 – Traduction

Traduction par bibi de l’article Just enough, tiré du Dr A.T. Still’s Department, dans le Journal of Osteopathy de Mai 1900. Cet article est une traduction uniquement, et non l’opinion du traducteur. Il peut-être intéressant de tenir compte du contexte de l’époque lors de la lecture.

Juste assez

Quand un écrivain prend la plume dans le but de fournir aux lecteurs du JOURNAL OF OSTEOPATHY quelque chose à lire et à étudier, après qu’il a été lu, je suggère que l’écrivain se concentre sur ce qu’il sait ou ce qu’il pense savoir. Ce que nous voulons, ce sont ses observations, elles sont suffisantes. C’est l’opinion de l’écrivain exprimée dans le style américain, avec des mots d’un américain. Pourquoi ne pas utiliser la langue américaine ? Elle peut certainement communiquer ce que veut dire un Américain. Un Américain devrait être fier de nos institutions d’apprentissage et de nos dictionnaires. Il devrait être sacrément fier de notre liberté de parole, de presse et de plume. Alors pourquoi un Américain devrait-il rechercher ce que les anciens auteurs ont dit et offrir de telles citations et piles de papiers et d’histoires dans son article ? Si je devais donner mon avis sur un sujet en expliquant de manière savante ce qu’Edison, Franklin, Lincoln et des milliers d’autres témoins ont dit, quel tribunal écouterait de telles preuves ? N’importe quel juge rirait et dirait : “Monsieur, dites-nous ce que vous savez dans cette affaire, si vous savez quelque chose. Sinon, retirez-vous. Ce qui compte, c’est ce que vous savez, pas ce que John Doe n’a jamais su. Il est facile pour quiconque d’écrire sur le sujet de l’ostéopathie et de nous offrir quelque chose de nouveau et de frais issu de la plume de l’auteur. Je veux gentiment ouvrir les pages du JOURNAL pour des productions originales, exemptes de citations d’anciens livres. Vous et vos mots sont assez pour moi. Donnez-nous votre propre opinion, longue ou courte, et allez droit au but. Environ un ou deux mille mots, voire moins, si vous pouvez tout dire dans ces limites. Peu de personnes liront dix, quatorze ou vingt pages dans le JOURNAL sur un sujet donné. C’est la brièveté utilisée avec sagesse que nous apprécions.

Texte d’A.T. Still dans Journal of Osteopathy 05/1900
Traduction par Jules Rampal

Traductions venant du même Journal of osteopathy :
Indépendance
Cause
Quel est le sens ?


Posted

in

,

by

Tags:

Comments

3 responses to “Juste assez, Journal of Osteopathy Mai 1900 – Traduction”

  1. […] Traductions venant du même Journal of Osteopathy :IndépendanceCauseJuste assez […]

  2. […] venant du même Journal of osteopathy :CauseJuste assezQuel est le sens […]

  3. […] venant du même Journal of osteopathy :IndépendanceJuste assezQuel est le sens […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *